Jesus Alberto Benitez | Sur le plan, on efface toute structure

Jesus Alberto Benitez
Sur le plan, on efface toute structure

4 novembre / 24 décembre 2016

Galerie My Monkey – 111 rue Charles III – 54000 Nancy

Le travail de Jesus Alberto Benitez s’apparente à une recherche formelle sur l’image, l’image étant ici à appréhender dans le sens de représentation, c’est à dire le fait de rendre sensible quelque chose, une image mentale au moyen d’une figure, d’un symbole, d’un signe.

Cette figuration de la perception se déploie à travers une pratique du dessin, de la peinture, de la photographie et de l’installation et est l’objet d’une exploration et d’une expérimentation tant sur la forme que la matière.

Chez Jesus Alberto Benitez, l’image s’entend donc dans son sens le plus étendu. Tout est image car tout est perception, représentation. Et tout est ainsi sujet à interprétation.

Chacune de ses œuvres explore donc ce jeu de la représentation et de sa perception où tout semble illusion. Ce qui est donné à voir peut avoir l’air simple, mais ne l’est jamais.

Sa peinture est proche de la disparition et révèle pourtant l’importance et la force du geste pictural dans les compositions qu’elle déploie. Ses photographies semblent se fondre dans une troublante abstraction mais sont avant tout le résultat d’une construction longuement réfléchie. L’aléatoire de ses lignes dessinées est contredit par la fermeté de leur agencement. Quant à ses installations, la simplicité de leur posture se révèle beaucoup plus complexe à la lecture de leur agencement dans l’espace de l’exposition.

Car si chacune des œuvres de l’artiste peut se livrer à part, c’est avant tout dans les liens qu’elles tissent ensemble que se manifeste toute la délicatesse de ce travail, un travail de l’effacement où le geste de l’artiste interroge le spectateur dans sa relation à l’espace et au temps et perturbe ses certitudes en lui donnant à voir la projection mentale du processus de l’artiste au travail.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.